AccueilAccueil  Ange De La MortAnge De La Mort  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
New Du mercredi 22 avril 2010 : Nouveaux désign, Nous avons besoin de membres

Partagez | 
 

 Aion : The Tower of Eternity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lili75020
Adolescent
Adolescent


Féminin
Nombre de messages : 179
Age : 23
Localisation : Ds mon monde
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Aion : The Tower of Eternity   Dim 23 Nov - 0:22

Aion : The Tower of Eternity


Site officiel : http://eu.aiononline.com/fr/

Site officiel français : http://eu.aiononline.com/fr/

Download (télécharger) : La sortie commerciale du jeu de NCsoft est prévue dans quelques semaines en Corée et en 2009 en Amérique du Nord et en Europe.


Info :
La paix régnait sur Atreia, jusqu'au jour où un cataclysme l'ébranla, séparant les moitiés inférieures et supérieures de la sphère d'origine dans laquelle vivaient les habitants, et réveilla les Balaurs. Ce fut la décadence, et la création des deux factions ennemies : les Asmodiens et les Elyséens. Ainsi, l'histoire plonge le joueur dans un univers médiéval fanstastique où les Deavas sont en conflit. Mais il en existe également une troisième, les Balaurs, contrôlable uniquement par l'intelligence artificielle.


Test :
Prévu pour 2009.


Personnage jouable :
4 classes avec deux sous-classes chacune.


Nom de classe :

- Eclaireur : Alors que le Guerrier compte sur la détermination, la robustesse et la force pure, l’Eclaireur s’intéresse plutôt à la célérité, au camouflage, à l’agilité et à la perspicacité. Il porte une armure légère, ce qui le rend vulnérable… quand on parvient à le toucher. Les Eclaireurs sont des créatures complexes qui nécessitent une approche subtile et mesurée. Dès lors qu’ils comprennent leurs forces et faiblesses inhérentes, ils deviennent des adversaires indiscutablement redoutables !

Lorsque l’Eclaireur atteint le niveau de maîtrise requis, il peut choisir entre deux spécialisations : Rôdeur ou Assassin.

* Rôdeur : Les Rôdeurs sont des Eclaireurs expérimentés qui préfèrent éviter de se battre au sein d’une unité militaire régulière, choisissant plutôt de travailler seuls ou dans des équipes de spécialistes. Ce sont des loups solitaires aux instincts de survie affûtés, capables de survivre dans les environnements les plus rigoureux. En fait, je n’ai rencontré que deux Rôdeurs au cours de ma vie et tous deux étaient extrêmement timides. Ils ne semblaient jamais à l’aise dans les zones peuplées de notre monde.

En ce qui concerne leur armement, les Rôdeurs sont des archers émérites spécialisés dans la pose de pièges. Ils sont aussi compétents dans le maniement des dagues, pouvant ainsi engager le combat quelle que soit la distance de l’ennemi.

Un Rôdeur doit toujours être attentif à ce qui l’entoure et doit planifier à l’avance afin de s’assurer une victoire ou une mise à mort nette et sans bavures.

* Assasin : Les Assassins sont une classe mystérieuse. Bien que je les aie étudiés pendant de nombreuses années, je n’ai trouvé que peu d’informations concernant leurs méthodes. Toutefois, il est clair que ces hommes et femmes ont des qualités inestimables ; ils sont capables de frapper silencieusement des cibles vulnérables avec des conséquences dévastatrices et peuvent même abattre des groupes entiers d’une seule attaque. On murmure qu’ils ne vénèrent aucun dieu mais suivent la voie de l’étoile de la mort.

Les défenses des Assassins sont limitées et ils survivront rarement aux attaques s’ils sont pris au dépourvu.


- Guerrier : Redoutable et imposant, le Guerrier trouve sa voie dans la force brute et l’endurance, plutôt que dans la subtilité et la ruse. Cependant, n’allez pas croire que les Guerriers sont des simplets sans cervelle : bien que les premières étapes puissent être relativement faciles à maîtriser, les Guerriers doivent s’investir corps et esprit pour assimiler les formidables compétences qu’on leur enseignera par la suite. J’ai vu moult Guerriers en mon temps, et seuls les plus forts et plus dévoués peuvent survivre en ce monde.

Dès qu’un guerrier a atteint un certain niveau de maîtrise, son chemin se divise en deux nouvelles voies bien distinctes : celle du Gladiateur et celle du Templier. Seule l’une de ces formations peut être poursuivie, alors lisez et choisissez judicieusement.

* Gladiateur : Le Gladiateur est le vrai maître du corps-à-corps en Atréia, brutal, bestial, s’entraînant constamment pour perfectionner les divers styles de combat dans lesquels sa classe excelle. Tout comme la classe des Guerriers dont il provient, il compte avant tout sur la force brute. Voir l’un de ces béhémoths en action est vraiment un spectacle impressionnant.

Les Gladiateurs sont un élément vital dans tout groupe de Daevas, offrant une cible imposante et résistante sur laquelle les ennemis concentrent leurs attaques. Leur présence se fait toujours sentir, à ma connaissance le plus souvent par la pointe d’une épée bien aiguisée.

* Templier : Le Templier est un preux combattant dont la tâche est de tenir la ligne de front. Protégé derrière son bouclier, il est à l’affût de la moindre faiblesse et attaque au moment le plus propice. Le Templier voit sa force décupler lorsqu’il est sous l’assaut ennemi. En effet, il ne déploie son plein potentiel qu’en plein coeur du combat.

Néanmoins, le Templier n’est pas réduit à son lourd bouclier et à son épée. A la différence de leurs cousins Gladiateurs, j’ai vu des Templiers user d’incantations et de psalmodies pour protéger et soigner leurs alliés, ce qui en fait une classe polyvalente mais néanmoins solide.


- Mage : Tournons-nous à présent vers le Mage, la classe qui m’a initialement séduite et motivée à étudier les Daevas et moeurs. Les mages sont à la fois incroyablement puissants et exceptionnellement vulnérables : ils peuvent causer des dommages terrifiants mais ne peuvent guère en supporter. Ils maîtrisent les éléments, invoquant d’intenses boules de feu et des chaînes de glace pour semer la destruction dans les rangs ennemis. Ils peuvent même communiquer avec les entrailles de notre planète, afin de conjurer des racines pour ligoter leurs adversaires.

Néanmoins, comme je l’ai mentionné, les Mages sont aussi très vulnérables et doivent apprendre à s’échapper et se disperser lorsque c’est nécessaire. Il est vital pour toutes les classes de savoir quand il faut se battre et quand il convient de fuir, mais c’est d’autant plus important lorsque les défenses du sujet sont aussi limitées.

Après qu’un Mage a survécu aux premiers mois de sa fragile existence, il peut se voir présenter le choix entre deux spécialisations : la voie du Sorcier et celle du Spiritualiste.

* Sorcier : Le Sorcier est, sous de nombreux aspects, le successeur direct du Mage. Les quelques membres de cette élite peuvent semer un chaos sans précédent. Alors que les Mages crachent des boules de feu, j’ai vu des Sorciers invoquer des apocalypses infernales, et lorsqu’un Mage lance des chaînes de glace, le Sorcier peut répliquer avec des blizzards glaciaux et des tempêtes de neige aveuglantes. Leurs seuls talents ont déjà renversé le cours de la bataille par le passé. Tel est le pouvoir qu’ils possèdent.

Cependant les Sorciers ne sont pas très résistants, ils disposent des défenses parmi les plus faibles sur Atréia. Il est souvent nécessaire d’assigner d’autres Daveas à leur protection pour assurer leur survie, un coût plus qu’acceptable étant donné leur extrême puissance.

* Spiritualiste : Les Spiritualistes sont une classe unique, en ce sens que la majorité de leurs pouvoirs proviennent des élémentaires qu’ils ont appris à invoquer. Dans mon expérience, ceci est souvent considéré comme une tare par les autres Daevas, car le pouvoir qu’ils manient n’est pas vraiment le leur. Toutefois, les Spiritualistes ne sont pas faibles pour autant. La protection supplémentaire accordée par leurs invocations les rend beaucoup plus tenaces que les Mages et les Sorciers.

Au dire de tous, la voie du Spiritualiste est l’une des plus éprouvantes. En effet, ils commencent avec des capacités limitées. Leur potentiel est grand, mais il ne s’ouvre à eux que lorsqu’ils deviennent plus expérimentés et acquièrent finalement un contrôle total sur les quatre éléments.


-Prêtre : Nous arrivons maintenant au Prêtre, sans doute la base de tout groupe efficace. Sa capacité à maintenir les Daevas en état de combattre même dans les situations les plus désastreuses ne peut être sous-estimée. Elle est absolument vitale pour assurer la survie des groupes dans les défis les plus dangereux d’Atréia. J’ai vu des camarades souffrants se retrouver en pleine santé en un clin d’oeil, et j’ai vu des poisons mortels contrés alors même qu’ils allaient arracher leurs victimes à la vie, tout cela grâce aux mains gracieuses d’un Prêtre bienveillant et charitable.

Dès lors qu’un Prêtre a étudié et assimilé les subtilités de sa classe, deux voies possibles s’offrent à lui : celle du Clerc et celle de l’Aède.

* Clerc : “Mandez mon Clerc et je vous montrerai ce que signifie la vie éternelle”
- Pytherios, 3e Légionnaire, Défense de Sanctum

La voie du Clerc est une progression naturelle pour le Prêtre qui se verra ainsi accorder la capacité de soigner des blessures encore plus profondes et de protéger ses alliés épuisés contre leurs cruels ennemis. Les légendes racontent que les Clercs les plus puissants peuvent même arracher à la mort des humains décédés, bien que je doive admettre ne jamais avoir été témoin d’un tel miracle.

Les Clercs ont aussi appris à se défendre et peuvent tenir leur position dans la mêlée, équipés d’une masse d’armes et d’un bouclier. Ils ont en outre accès à un éventail de sorts fortifiants et débilitants, ainsi qu’à plusieurs sorts d’attaque puissants qui peuvent infliger des dégâts considérables sur des ennemis sans méfiance.

* Aède : L’un de mes bons amis a résumé une fois le rôle de l’Aède et je me souviens encore de ses mots, pour une raison qui m’échappe.

“Tout est dans la polyvalence, Sabahla. D’une main, l’Aède abat son bâton sur le crâne de son ennemi, de l’autre il invoque un bouclier pour protéger un camarade qui a chu, tout en lançant des cris d’encouragement au reste de ses hommes.”

Ce n’est que deux ans plus tard que j’ai rencontré un Aède en chair et en os pour la première fois, et j’ai compris que mon ami n’exagérait guère. L’Aède s’astreint à une éthique de devoir et de foi, soumettant son corps et son esprit à une discipline très stricte. Bien que ses aptitudes soient parfois redondantes avec celles des rôles plus spécialisés, l’Aède possède des compétences uniques qui sont désirables pour tout groupe d’aventuriers.


Images :











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hua-yue.skyrock.com/
 
Aion : The Tower of Eternity
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AION : THE TOWER OF ETERNITY
» AION 3.0
» [AION]Réactivation des comptes amis
» Le Polissage dans AION
» wow/aion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aofs :: Jeux :: MMORPG's-
Sauter vers: